7 astuces pour faire durer votre ordinateur plus longtemps

Faire durer
Ordinateur
7 astuces pour faire durer votre ordinateur plus longtemps
Outil de travail et de loisirs, l’ordinateur est aujourd’hui l’appareil incontournable de notre quotidien. Certains sont plus durables que d’autres, mais tous nécessitent d’être bien entretenus pour durer le plus longtemps possible. Voici quelques conseils non exhaustifs qui peuvent vous aider à prendre soin de votre ordinateur… Vous pouvez économiser 341€ en allongeant de 3 ans la durée d’utilisation de votre ordinateur.

1. Protéger son ordinateur grâce à un antivirus

Pour les utilisateurs néophytes, un virus fait autant de ravages qu’une panne matérielle. Lorsque l’ordinateur est infecté, il devient inutilisable et doit être réparé. Il est donc important de se prémunir contre ces attaques. De nombreux antivirus gratuits comme Avast ou Windows Defender permettent une protection pour un utilisateur ordinaire. Citons aussi l’anti-malware Malwarebytes ou GM antivirus en open source.

Vous pouvez aussi choisir un antivirus payant pour avoir plus d’options et plus de fiabilité. Quel que soit votre ordinateur et l’utilisation que vous en faites, il est important d’installer un antivirus et de le mettre à jour régulièrement. Évitez à tout prix d’avoir plusieurs antivirus ouverts en même temps, car cela pourrait annuler leur effet.

En allongeant de 3 ans la durée d’utilisation de son ordinateur, on peut économiser 341€ en moyenne selon l’Ademe.

Cependant, la manière la plus efficace de se protéger des virus reste d’être vigilant en tant qu’utilisateur et d’adopter quelques réflexes pour éviter les menaces. Par exemple :

  • Contrôler ses téléchargements : éviter de télécharger des fichiers provenant d’une source inconnue, comme les pièces jointes de mail. Ces pièces jointes peuvent être scannées par votre antivirus pour connaître les risques.
  • Choisir un navigateur sécurisé : Vous pouvez aussi privilégier un navigateur plus sécurisé comme Firefox pour vous prévenir des attaques sur le net.

Pour garantir la sécurité logicielle de votre appareil sans diminuer ses performances à cause d’une mise à jour trop lourde, il est possible sur certains modèles de n’activer que les mises à jour de sécurité, et éviter ainsi l’installation de mises à jour de fonctionnalités souvent gourmandes en performance.

2. Nettoyer régulièrement le système

Pour optimiser le fonctionnement de son ordinateur et le faire durer, il est important de nettoyer régulièrement le système. L’accumulation de fichiers, de données de recherche et d’applications sollicite fortement le disque dur et empêche l’installation de mises à jour parfois nécessaires au bon fonctionnement des logiciels. Il est donc essentiel de le désencombrer des données inutiles (fichiers, historique de navigation, cookies, corbeille, etc). L’idéal est de préserver au moins 20% d’espace libre pour un fonctionnement optimal.

Pour cela, vous pouvez libérer manuellement de l’espace : supprimer les fichiers dont vous n’avez plus l’utilité (films, musiques…), désinstallez les logiciels superflus…Vous pouvez désencombrer votre système dans les paramètres, en nettoyant la zone de stockage manuellement ou en activant l’assistant de stockage, parfois présent sur le PC, qui supprime automatiquement les fichiers inutiles comme les fichiers temporaires et les fichiers de la corbeille.

De nombreux logiciels de nettoyage peuvent vous aider à faire le tri dans votre ordinateur. Voici quelques exemples :

  • CCleaner
  • Glary Utilities (il existe une version gratuite et portable)
  • Adwcleaner (pas sur Mac)
  • CleanMyMac

En cas de bugs trop importants : il peut également être intéressant de défragmenter son disque dur (HDD) pour restaurer sa rapidité. Cependant, il n’y a aucun intérêt à défragmenter votre SSD, vous ne ferez aucun gain de performances et risquez de le fatiguer pour rien. Le HDD est un disque dur mécanique alors que le SDD est un disque dur numérique, dorénavant plus fréquent que le HDD.

Pour éviter les mises à jour intempestives qui peuvent accélérer l’obsolescence logicielle, vous pouvez installer un logiciel libre, comme par exemple Ubuntu, (qui utilise bien moins de ressources que Windows) dans une version LTS (Long Term Support), version qui ne sort que tous les 2 ans et qui est supportée 3 ans. De quoi offrir gratuitement quelques années de vie supplémentaires à votre ordinateur !

3 personnes qui regardent leur smartphone
À lire aussi
Faire durer son smartphone

3. Laisser respirer son appareil

Votre ordinateur est comme vous : il n’aime pas être oppressé. Soyez compatissant, il vous le rendra bien. Les ordinateurs portables, contrairement aux PC de bureau classiques, sont plus susceptibles de conserver la chaleur due au fonctionnement, du fait de leurs composants en plastique et de la réduction d’espace. Or la chaleur peut, à terme, endommager les équipements.

Voici quelques précautions d’usage pour aider votre ordinateur à ne pas étouffer :

  • disposez-le sur une surface rigide telle qu’une table ou un plateau, si possible surélevé au niveau des sorties d’air.
  • évitez de le laisser sur les draps de votre lit, sur une couverture ou sur vos genoux (pour le bien de votre peau également). Cela pourrait provoquer une obstruction des entrées ou sorties sur le côté ou l’arrière de votre ordinateur.
  • évitez de rabattre le capot de l’écran quand ce n’est pas nécessaire. Certains portables évacuent l’air chaud par le dessus, c’est-à-dire le clavier.
  • vous pouvez éventuellement investir dans un support ventilé. En plus de porter votre écran à hauteur d’yeux, la ventilation va permettre à votre ordinateur de diminuer de quelques degrés et ainsi éviter la surchauffe.
  • contrôlez tous les 6 mois vos températures à l’aide de logiciels conçus à cet effet, comme CPUID Hardware Monitor par exemple. Les températures de vos processeurs (CPU et GPU) ne doivent pas excéder 85°C.
  • idéalement, faites contrôler chaque année l’état de vos pâtes thermiques et de votre système de refroidissement (ventilateur, radiateurs). Les pâtes thermiques sèchent dans le temps, les ventilateurs et radiateurs s’encrassent à cause de poussière notamment.

Zoom sur le remplacement des pâtes thermiques

Vous avez l’habitude de mettre les mains dans le cambouis ? Il existe des tutoriels en ligne pour remplacer soi-même les pâtes thermiques de son ordinateur. N’oubliez pas de bien déconnecter votre machine de toute source d’énergie avant d’intervenir.

Attention cependant : L’accès aux processeurs en vue d’une opération de remplacement des pâtes thermiques peut être protégé par un scellé visible sur les vis. Si vous le retirez, vous prenez le risque de rompre la garantie légale. Dans ce cas de figure, confiez votre machine à un réparateur agréé par la marque.

4. Dépoussiérer régulièrement votre ordinateur

Enlever les résidus

Utiliser un aspirateur à main ou un aspirateur USB, et surtout pas un aspirateur relié au secteur, pour nettoyer votre clavier et les bouches d’aérations de votre appareil. De la poussière, des miettes et des cheveux peuvent se coincer dans ces recoins et encombrer voire obstruer votre ordinateur. Après aspiration, vous pouvez utiliser une bombe à air sec, et seulement après aspiration, car la bombe ne ferait que repousser les résidus dans des recoins encore plus reculés.

Nettoyer l’écran, les touches du clavier, le pad ou la souris, et la coque de l’ordi

Cette opération n’est pas à prendre à la légère ! Il ne faut pas non plus utiliser n’importe quel moyen… Vous pouvez nettoyer l’ensemble de votre appareil avec une lingette spécifique ou un chiffon doux, en microfibre par exemple. Pour votre écran d’ordinateur, privilégiez un tissu à lunettes.

Dépoussiérez les ordinateurs fixes et ses ventilateurs

En ce qui concerne les ordinateurs de bureau, une attention particulière doit être apportée aux ventilations. En effet, elles sont fortement susceptibles d’accumuler la poussière, bloquer la circulation, entraîner des surchauffes, des pannes voire des dommages irréversibles de votre appareil. Le dépoussiérage peut nécessiter d’ouvrir l’appareil, qui doit être hors tension pour cette opération. Des scellés de garantie peuvent être présents, la garantie peut alors être caduque s’ils sont violés. N’hésitez pas à solliciter un réparateur.

5. Eviter de griller son ordinateur

Il est fortement conseillé d’éloigner le plus possible son ordinateur des ondes électromagnétiques, notamment générées par un micro-ondes en marche. Bien entendu, il est aussi déconseillé de laisser son ordinateur au soleil, même l’écran fermé, pour ne pas qu’il surchauffe.

À lire aussi
Réparer un ordinateur

6. Bien manipuler son ordinateur

Le moindre choc peut endommager les circuits d’un ordinateur portable et détruire l’appareil. Il est donc préférable de transporter son ordinateur dans un sac assez solide. Privilégiez donc les pochettes d’ordinateurs ou sacs à dos qui offrent une protection résistante.

Il est important de ne pas trop déplacer son ordinateur lorsqu’il est allumé, car les chocs et secousses risquent d’endommager son disque dur.

Si vous transportez régulièrement votre ordinateur, privilégiez un SSD à un disque dur, qui résiste plus facilement aux chocs. Si vous devez déplacer votre ordinateur, placez-le en mode veille ou éteint. Ainsi, l’ordinateur sera moins sollicité pendant les mouvements et il y aura moins de risques de dommages.

En outre, les ordinateurs portables étant de plus en plus fins, leurs charnières sont plus fragiles. En rabattant l’écran de votre ordinateur par son côté gauche ou son côté droit, vous exercez une force trop importante et contraignante sur ses chanières. A terme, vous risquez de les casser voire de détériorer le bezel (le bord en plastique situé autour de l’écran) et même la dalle. Pour éviter cela, il suffit de prendre un bon réflexe : au moment de fermer votre ordinateur portable, placez votre main au centre de l’écran en haut et rabattez le bloc écran.

7. Economiser sa batterie

La batterie d’un ordinateur portable est une pièce d’usure. Afin d’économiser au maximum sa capacité, il est important de suivre ces quelques conseils :

  • Éteindre son ordinateur quand on ne s’en sert pas : pensez à éteindre complètement votre ordinateur si vous prévoyez de ne pas l’utiliser pendant un certain temps. Cela permet à l’appareil de ne pas être constamment actif ou en veille.
  • Programmer la mise en veille ou l’extinction : il est possible de configurer le système pour mettre automatiquement l’écran en veille, ou éteindre complètement l’appareil après 2, 10, ou 30 minutes afin de limiter la consommation d’énergie de votre ordinateur.
  • Éviter de descendre en-dessous de 20% de charge : mettre au défi sa batterie en utilisant son ordinateur à un faible pourcentage aurait un impact sur son autonomie.
  • Il serait conseillé de ne pas charger un appareil avec son ordinateur pour respecter le courant de décharge.
  • Réduire le nombre de programmes lancés automatiquement au démarrage, qui demandent un gros effort à votre ordinateur et peuvent ainsi vous donner l’impression que votre ordinateur est trop lent.Il faut minimiser ou retirer le lancement automatique des applications pour ne pas trop solliciter l’appareil, et éviter d’ouvrir trop de pages à la fois pendant l’utilisation.
  • Activer le mode sombre : pour les écrans OLED, les pixels s’éteignent pour afficher le noir, épargnant ainsi la batterie. Mais les dalles des autres types d’écrans ne permettent pas cette économie.
  • Penser à fermer les onglets : les programmes ou les onglets inutilisés sollicitent inutilement les ressources de l’ordinateur (processeur, mémoire, disque dur, carte graphique…). Les fermer au fur et à mesure lorsqu’on n’en a plus besoin permet de limiter l’usure des composants.

Ressources

Merci à l’Atelier ASUS, un collectif indépendant de spécialistes en électronique, qui nous a permis de compléter cet article avec de nouveaux conseils pour faire durer votre ordinateur.

Aller au contenu principal