8 astuces pour acheter un téléphone durable

Vous avez décidé d’acheter un téléphone ? Pour choisir celui qui vous servira le plus longtemps et qui aura le moins d’impact possible sur la planète, nous vous présentons quelques astuces.

1. Analyser la robustesse du produit grâce à l’indice IP

L’IP, c’est l’indice de protection qui vous indique, pour un smartphone, son degré de résistance à la poussière et à l’eau. Trouvable sur internet dans les caractéristiques de chaque modèle, il est généralement suivi de 2 chiffres :

  • Le premier allant de 0 à 6 indiquera le degré de résistance de votre appareil aux corps solides et à la poussière,
  • Le deuxième allant de 0 à 9 vous indiquera le degré de résistance de votre appareil à l’eau ou aux autres liquides.

Plus l’indice est élevé, plus le smartphone est solide. Prenez soin de vérifier cet indice, surtout si vous êtes maladroit(e) !

Pour en savoir plus : la plupart du temps, les constructeurs ne précisent ces chiffres qu’à partir d’une certaine certification.Voici la liste des certifications les plus utilisées :

  • IP5x : La poussière peut pénétrer, mais sans endommager l’appareil.
  • IP6x : Totalement protégé contre les poussières.
  • IPx6 : Protégé contre les forts jets d’eau de toutes directions (la pluie, par exemple)
  • IPx7 : Protégé contre une immersion temporaire dans 1 m de profondeur.
  • IPx8 : Protégé contre une immersion au-delà de 1 m de profondeur et pendant 30 min.
  • IPx9 : Protégé contre une forte pression de l’eau en plus des caractéristiques IPx8.

2. Choisissez un écran solide

Privilégiez les téléphones munis de Gorilla Glass afin d’avoir un écran solide. Développés par l’entreprise Corning, ces écrans sont présents sur plus de 900 modèles de smartphone et sur différentes marques. Les « Gorilla Glass » se distinguent par leurs composants. Au lieu d’utiliser des ions de sodium du verre, ils contiennent des ions de potassium. Bref, ils permettent d’avoir une plus grande compression à la surface afin de résister aux chocs et aux rayures, mais aussi d’avoir un écran fin ! Pensez dans tous les cas à mettre une protection pour les chocs…

3. Choisir un téléphone dont le système d’exploitation est récent

Malheureusement, plus les logiciels des téléphones sont anciens, plus ils risqueront l’obsolescence logicielle… L’année de parution permet de vérifier une durée de vie logicielle : plus la version Android ou iOS installée est récente, plus le smartphone devrait supporter de nouvelles mises à jour, bien qu’il s’agisse aussi d’entretenir correctement son smartphone. Et oui, comme pour un ordinateur ou un appartement, il faut faire le ménage pour le préserver !

En date de novembre 2018, Android en est à la version 8. Évitez de prendre un téléphone dont le logiciel d’usine est inférieur à 6 (en dessous, il est condamné à 1 an de bonne utilisation, car après il ne sera plus pris en charge au niveau logiciel par le constructeur). Pour Apple : évitez d’acheter en dessous d’iOS 10 (donc les iPhone 5). Vous pouvez aussi vous fier à la date de parution du téléphone : en 2018, privilégiez les téléphones qui datent au moins de 2014.

4. Choisir une batterie d’une puissance au moins égale à 2000 mAh

Une batterie à peu près correcte correspond à 2000 mAh. C’est l’unité de stockage d’énergie. Plus cet indice est élevé, plus la batterie possède une forte autonomie. Vous pouvez comparer l’autonomie des batteries de téléphones grâce aux tests des numériques.

Pensez à l’amovibilité de la batterie : si on peut la changer, on peut utiliser son téléphone plus longtemps quand elle est à bout de souffle.

5. Prenez en compte la capacité de mémoire

Les données s’accumulant sur un téléphone (comme pour les ordinateurs !), il peut se retrouver rapidement saturé, des incidents et bugs ralentissant le logiciel pouvant apparaître. C’est pourquoi une bonne capacité de mémoire ou la présence d’un emplacement pour insérer une carte mémoire de type SD permet d’allonger la durée de vie du smartphone.

6. Assurez-vous de la réparabilité de l’appareil

En cas de pépin, vous pourrez garder votre téléphone : renseignez-vous sur la réparabilité des téléphones portables (l’écran qui se brise, la batterie qui s’épuise…) grâce au classement de réparabilité des smartphones réalisé par iFixit. Les téléphones sont notés de 1 à 10 à partir de critères tels que la modularité des composants, l’amovibilité de ces derniers (et de la batterie !) et de la simplicité de la réparation de ce dernier.

Le fabricant Fairphone est connu pour sa volonté de faciliter la réparation de ses smartphones, notamment en fournissant des tutoriels et des pièces détachées à prix accessible. Il existe de nombreux endroits et sites Internet pour (faire) réparer son téléphone : SOSAV, Wefix

7. Comparer les modèles et les labels

Les labels attestent parfois de la durabilité (en intégrant quelques critères de réparabilité ou de robustesse) ainsi que la démarche environnementale de l’entreprise et du faible impact du téléphone sur l’environnement. Deux labels sont assez présents : Epeat et Blue Angel.

Epeat : créé aux États-Unis en 1992, il s’appuie sur 23 critères obligatoires et 28 optionnels. Ces critères sont classés dans 8 catégories différentes : réduction ou élimination des substances dangereuses, choix de composants respectant l’environnement, prise en compte de la fin de vie du matériel dès la conception, durabilité du matériel, réduction de la consommation d’énergie, recyclage, etc. Epeat propose aux fabricants trois labels : bronze (23 critères obligatoires respectés), silver (50% des 51 critères respectés), et gold (75% des critères respectés).

Blue Angel : Créé par le Ministère de l’écologie allemand en 1977, son intérêt réside dans un large ensemble de critère tels que la prise en compte du recyclage dès la conception des produits, la diminution des pollutions lors de la fabrication du produit, la réduction de la consommation d’énergie, des émissions chimiques et du bruit, et enfin la prise en compte de la fin de vie du matériel informatique.

8. Saviez-vous qu’un smartphone peut se réincarner ?

Pour les âmes on ne sait pas, mais pour le smartphone, on en est sûr : il peut avoir plusieurs vies !  Demandez-vous s’il est vraiment utile d’acheter un téléphone tout neuf à un prix élevé en magasin, car vous pouvez vous offrir un très bon modèle grâce au reconditionnement. Il s’agit de téléphones en fin de vie remis à neuf par des professionnels pour être en parfait état de marche. Par exemple, des sites comme Tradediscount ou Backmarket proposent tous types de produits électroniques reconditionnés à neuf, jusqu’à 70 % moins cher que le prix du neuf ! Seul bémol : les smartphones achetés d’occasion sont légalement garantis 6 mois (contre 2 ans pour un neuf), et l’obsolescence logicielle peut se manifester plus vite car les mises à jours sont opérationnelles seulement pendant environ 5 ans par les fabricants.

Le bon côté des choses, c’est qu’en plus de faire des économies, vous éviterez de contribuer à l’extraction polluante de ressources et à l’exploitation sociale. D’ailleurs, saviez-vous qu’il faut environ 70 kg de matière pour produire un smartphone ? La phase de fabrication est la plus lourde en termes d’impacts environnementaux dans le cycle de vie d’un smartphone, d’où l’intérêt de ne pas favoriser la production d’appareils neufs mais de profiter de l’existant.

2018-12-04T12:27:51+02:00

Laissez un commentaire